Qu’est-ce que la dentine ?

La dentine, nom peu connu aux oreilles des patients, est en fait la partie de nos dents plus communément appelée « ivoire ». Elle représente la grosse majorité de la composition des dents mais ne se voit pas, car elle est recouverte par l’email pour la couronne dentaire, et par le cément vers la racine dentaire. C’est donc la masse principale à la fois de la couronne et des racines.

La dentine est fortement innervée mais avascularisée ; c’est un tissu vivant en perpétuel changement, moins dur que l’émail, et qui peut subir des résorptions de matière au cours de la vie d’une personne.

Composition chimique et structure : tout ce qu’il faut savoir

Au niveau de sa composition chimique, la dentine est composée de trois phases.
La phase minérale couvre 70% et se trouve constituée principalement par des cristaux d’hydroxyapathie ainsi que des phosphates comme le magnésium et le calcium, le tout allié à des oligo-éléments, par exemple du fluor, du chlore, du sodium, des sulfates ou des ions de carbonates. La deuxième phase, aussi appelée matrice organique, représente elle 18% de la dentine et comprend beaucoup de collagène, des lipides (facteurs de croissance) et des protéines (non collagéniques donc des glycoprotéines) que l’on retrouve dans les autres os humains. Le collagène contenu est de type I, III et V
Quand à la troisième est dernière phase, c’est de l’eau, à hauteur de 12%.

La structure de la dentine est particulière puisqu’elle est composée de plusieurs couches concentriques: la prédentine pour commencer ; ensuite vient le tour de la dentine péri-canaliculaire et intercanaliculaire, beaucoup plus dense et qui constitue par conséquent la paroi. Juste après vient les canalicules dentinaires (plein de canaux extrêmement fins), très nombreuses puisqu’ils sont plus de 50 000 par mm2 et ils se retrouvent à l’intérieur de la couronne dentaire. La dernière couche de la structure est composée par les odontoblastes, des cellules qui peuvent se prolonger de plusieurs côtés. Ce sont eux qui se développent jusqu’à la pulpe et constituent alors les fibres de Tomes.
Sa structure, très proche de celle d’un os, est particulièrement poreuse, il convient donc d’en prendre soin.

Il existe trois types de dentine différentes, la primaire (formée lors de l’organogénèse), la secondaire, qui continue à se construire tout au long de la vie de son porteur, et selon des conditions physiologiques ; et la dentine tertiaire, qui est en fait la minéralisation de la prédentine et peut s’appeler parfois également dentine cicatricielle.

Pour finir, la dentine se voit moins lors d’une radio que l’émail, car elle est moins opaque. A vue d’œil, elle est translucide mais on peut distinguer une couleur un peu jaunâtre ; et cette matière est assez élastique.

Noter cette page