L’apnée du sommeil : les conséquences

L’apnée du sommeil : les conséquences

 

 

 

Le sommeil, composé de 4 à 6 cycles, est et doit être réparateur, tant sur le plan physique que psychique. Toute interruption, même brève, du sommeil aura alors des conséquences sur ces deux plans.

 

L’apnée du sommeil, qui est une maladie entraînant des micro-éveils, pouvant atteindre jusqu’à 1000 apnées par nuit, engendrera fatigue, modification du comportement et maladies cardio-vasculaires.

 

Micro-éveil : sommeil non réparateur

Chez le patient souffrant d’apnée, l’absence de sommeil profond va entraîner une accumulation de fatigue. Celle-ci aura donc des impacts tant sur le plan personnel que professionnel. Stress, lassitude, irritabilité, inattention, somnolence, difficulté de concentration, essoufflement et prise de poids sont les conséquences de ce manque de sommeil réparateur (sommeil fragmenté) par les micro-éveils pouvant aller jusqu’à la fausse dépression.

 

La personne souffrant d’apnée va ressentir les premiers signes dès le matin : le réveil est laborieux, on manque d’énergie, on commence la journée fatigué et tout ce qu’on doit faire devient une épreuve. La somnolence, les coups de pompe.. peuvent entraîner une irritabilité : on est épuisé.

 

Manque d’oxygène

Le manque d’oxygène du fait de l’arrêt respiratoire cyclique coupe de façon temporaire l’approvisionnement du sang en oxygène. Ce manque d’oxygène aura des conséquences au niveau cardiovasculaire et pourra provoquer diabète, prise de poids, défaut de croissance et nycturie.

 

Conclusion

On voit donc que les conséquences du SAOS sur la santé sont multiples et importantes : troubles métaboliques et hormonaux, troubles du comportement, risques cardiovasculaires et somnolence. Il est important de consulter un spécialiste, à savoir pneumologue ou cardiologue, qui effectuera différents tests permettant d’évaluer la somnolence d’un patient ainsi qu’une polysomnographie (enregistrement du sommeil pendant la nuit).

Noter cette page