Inlay core : reconstituer un « moignon » de dent pour servir de support

Un inlay-core se traduit par un ensemble métallique qui est composé d’un pivot ou bien d’un tenon qui se place dans la racine de la dent, et dont la partie supérieure sert à recevoir la couronne.
Avant la réalisation éventuelle d’un inlay-core, un examen clinique et radiologique est nécessaire afin de connaitre avec précision, la position de la dent ou l’état parodontal notamment.

Lorsqu’une une dent est dévitalisée par un dentiste à Paris, cette dernière se trouve particulièrement fragile et cassante, il est donc recommandé de la faire couronner dans les meilleurs délais.
La première étape passe par le renforcement, ainsi que par la reconstitution de la dent à traiter. Pour cela, une prise d’empreinte de la dent à couronner est réalisée par le dentiste, puis envoyée dans un laboratoire de prothèse afin de réaliser la couronne prothétique.
Ensuite, après avoir reçu l’inlay core, le scellement de la couronne peut être effectué par un chirurgien-dentiste à Paris.
L’inlay core, aussi appelé « faux moignon » est appliqué lorsqu’une dent non reconstituable se trouve trop délabrée.

Avant la pose de la couronne, deux séances sont nécessaires pour l’inlay-core.
La première séance sert de préparation, de prise d’empreinte, ainsi qu’à la réalisation d’une dent provisoire.
Le laboratoire de prothèse réalise ensuite l’inlay-core qui sera posé lors de la deuxième séance.
Enfin, lors de la troisième et dernière séance, la couronne est posée par le spécialiste.
L’inlay-core peut disposer d’un tenon supplémentaire afin de verrouiller un éventuel descellement, ce type de faux moignon s’appelle une clavette.
Esthétiquement, la réalisation d’un inlay-core en or jaune puis d’une couronne toute céramique est actuellement la tendance du moment.
Les avantages de l’inlay-core permettent une forte résistance quant à la pression masticatoire, on remarque aussi une bonne étanchéité au niveau de l’obturation des canaux, tout en assurant une solide jonction entre la racine et la couronne de la dent traitée.
L’inlay-core peut également être réalisé en métal précieux.
Cependant le mélange nickel-chrome est proscrit en raison des risques d’allergie ou de corrosion que ces matériaux peuvent provoquer.
En effet, le métal de l’inlay-core doit être homogène avec celui de la couronne, afin d’éviter un électro-galvanisme.

Inlay core : reconstituer un « moignon » de dent pour servir de support
5 (100%) 1 vote