Création de l’inlay/onlay en atelier : les étapes finales, sablage, mordançage …

Création de l’inlay et de l’onlay en atelier

En dentisterie, l’inlay et l’onlay tendent à, progressivement, remplacer les anciens plombages, que vous connaissez tous. En cas de carie, de fissure ou de cassure de surface, ces deux nouvelles prothèses dentaires accomplissent des miracles. L’inlay, comme son nom l’indique (en anglais), permet de reconstruire la partie interne d’une dent. L’onlay, quant à lui, sera posé sur la dent, afin de la reconstituer ou de l’embellir.

Les deux prothèses peuvent être réalisées en matériaux métalliques (et donc visibles) ou en matériaux tels que la céramique ou les composites dentaires (invisibles, et de plus en plus fréquents).

Les différentes étapes de création

Le traitement se fait ordinairement en deux étapes, sous anesthésie locale évidemment :
1. Comme lors de la pose d’une couronne, le chirurgien-dentiste spécialisé en inlay, va nettoyer la dent à traiter, la tailler et la sabler de la façon la plus régulière possible, puis prendre une empreinte dentaire à l’aide d’une pâte spéciale. Un teintier sera également utilisé afin de choisir la couleur la plus proche de celle des dents naturelles. Le mordançage est alors pratiqué sur la dent (à l’aide d’un mordant dentaire, gel ou autre) afin de rendre la surface de l’émail poreux et rugueux, et d’ainsi permettre une meilleure adhésion future de l’inlay ou de l’onlay. La prothèse sera ensuite fabriquée de la façon la plus esthétique possible, coulée par le prothésiste en atelier. Pendant cette période d’attente, la dent du patient sera couverte et les cavités obturées par une pâte provisoire, afin de la protéger.
2. Le scellant provisoire sera retiré par le praticien, puis la dent sera nettoyée à nouveau, avant d’essayer la prothèse. Ces prothèses peuvent être posées sur une dent vivante, contrairement aux couronnes. Cependant, il est nécessaire de drainer la dent afin de l’assécher suffisamment pour la pose de l’inlay ou de l’onlay. En effet, ces petites prothèses sont collées, et non pas scellées, ce qui rend la dent parfaitement étanche et esthétique mais nécessite une surface bien sèche. Une fois la colle durcie, le surplus est soigneusement ôté et l’occlusion vérifiée soigneusement par le dentiste spécialisé en inlay, ce qui met fin à l’opération.

Noter cette page