La Gingivite

Qu’est ce qu’une gingivite ?

 

La gingivite est une inflammation des gencives qui peut évoluer et entrainer une mobilité des dents.  Elle est causée par les bactéries qui vont coloniser la plaque dentaire. Cette plaque est un depot mou, qui se forme de manière continue, tout les jours, au collet des dents. Le collet de la dent est la jonction entre la dent et la gencive, c’est a dire le liseret gingival qui circonscrit nos dents. Cette plaque est éliminée tres facilement par le brossage dentaire à condition d’utiliser une brosse petite et souple, qui permettra ainsi d’atteindre la gencive. Si le brossage n’est pas correctement réalisé, la plaque persiste, et réjouissent les bactéries qui se nourrissent de substance dont le sucre. Lorsqu’elles consomment du sucre, les bactéries vont fabriquer des substances acides et entrainer la formation de tartre, et également attaquer l’email, entrainant des caries. Ce tartre ne s’élimine pas par le brossage, car trop dur et adherent. C’est le depot blanchâtre que l’on reconnait facilement quand on se regarde dans un miroir. Il ne peut etre retire que par le détartrage et il faut aller consulter rapidement un chirurgien dentiste.

 

Gingivite : Symptômes et Traitements

 

Gingivite : C’est la toute première étape de la maladie parodontale. Si un brossage et un nettoyage quotidien n’arrivent pas à éliminer la plaque, celle-ci produit des toxines (du poison) qui irritent le tissu gingival, entraînant la gingivite. Vous remarquerez un léger saignement pendant le brossage et le nettoyage avec le fil dentaire. A ce stade initial de la gingivite, le mal est réversible, car l’os et le tissu conjonctif qui maintiennent les dents en place ne sont pas encore affectés.

La gingivite simple , liée à l’accumulation de tartre, se manifeste par les symptômes suivants : Gencives rouge vif et enflées, saignement (plus particulièrement au contact de la brosse à dent, ou de certains aliments) et mauvaise haleine.

Le traitement repose sur un détartrage régulier (tous les 4 à 6 mois pour les patients sujets aux récidives), l’application de règles d’hygiène bucco-dentaire adaptées : brossage régulier pour l’élimination durable de la plaque dentaire (au moins deux fois par jour) et l’utilisation de certaines pâtes dentaires gingivales aux propriétes anti-inflammatoire peuvent être prescrites afin de réduire l’inflammation des gencives.

Le Blanchiment : comment le dentiste peut donner une seconde vie à vos dents.

Le chirurgien dentiste est un spécialiste, il reste donc un interlocuteur privilégié pour tout ce qui est travaux dentaires, y compris le blanchiment des dents.

Le blanchiment réalisé par le dentiste est sécurisé dans la mesure où il s’agit d’un spécialiste formé qui emploie des techniques médicalement encadrées.

Le dentiste est également à même de déterminer si oui ou non les dents peuvent être blanchies ; en effet, pour que les dents puissent subir un blanchiment, elles doivent etre tout d’abord soignées si nécessaire, et s’appuyer sur une gencive saine.

Le blanchiment : un acte medical.

 

Dans tout les cas, un examen clinique et un bilan dentaire sont réalisés, qui note :

  • l’hygiène bucco-dentaire
  • l’état de la gencive et du parodonte
  • la présence ou non de carries a traiter
  • la mobilité des dents
  • l’absence ou non de dents
  • la présence d’appareils dentaire mobiles
  • la présence de couronne
  • la teinte des dents

 

Réalisation de gouttière.

 

Au fauteuil le dentiste prend les empreintes des mâchoires supérieur (maxillaire) et inférieure (mandibule). Ces empreintes d’une grande précision sont envoyées au laboratoire de prothèse qui réalisera des gouttières extrêmement fines en résine, parfaitement ajustée à vos dents, tel des gants sur une main.

La première séance de blanchiment a lieue au cabinet : essayage des gouttières, mise en place du gel de blanchiment dans les deux gouttières, pose des gouttières, élimination de l’excès qui peut déborder sur les gencives.

Après une heure de pose, on retire les gouttières, on rince abondamment et le dentiste contrôle qu’il n’y a aucune sensibilité. Il vous remet alors un kit comprenant les deux gouttières et les seringues de blanchiment.

Un second rendez-vous est alors fixé une semaine plus tard pour contrôler que tout va bien.

En moyenne le traitement dure entre 10 et 15 jours en fonction de la préférence du patient à mettre les gouttières le jour ou la nuit.

 

Le blanchiment reste un acte médical, réalisé dans la sphère oro-buccale qui peut entraîner des hypersensibilités, inflammation gingivale.

En fonction de tous ces paramètre le praticien proposera les soins nécessaires avant la réalisation du blanchiment.